Je m’aime

Katrín Ólafsdóttir

Résumé

Sur une île reculée, un chasseur découvre qu’il est en réalité la proie.

Un mot de la réalisatrice

« Le sujet du film est la transformation, où le cycle de tous les êtres ne fait qu’un, ne se terminant jamais, un début sans fin. Dans le sens des notes de l’Accord de Tristan de Wagner : «désormais, aucune fin pour l’envie, le désir, le malheur de l’amour, du monde, du pouvoir, de l’honneur, de la chevalerie, de la loyauté et de l’amitié, dispersés comme un rêve creux». Le film explore l’amour-propre par rapport à l’autosuffisance et la relation entre l’homme et la nature, ce qui implique inévitablement de prendre, de donner et de trouver l’équilibre entre les deux. »

Bio Katrín Ólafsdóttir

Katrín Ólafsdóttir a fait ses débuts au cinéma avec « Slurpinn & Co » (1998), court-métrage qu’elle a écrit, mis en scène, produit, réalisé et dans lequel elle a joué. Ses films ont remporté plusieurs prix internationaux et ont été visionnés dans des festivals, des cinémas et des musées. Elle est cofondatrice, avec Bertrand Mandico, du collectif du film International / Incohérence sous le manifeste duquel elle a fait plusieurs courts-métrages. Katrin est aussi une ancienne élève du Binger Filmlab et TorinoFilmLab.

 

Auteur réalisateur Katrín Ólafsdóttir
Genre Fiction
Durée  14 minutes
Producteur délégué Claire Bonnefoy

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *